Maté la traduction

7 février 2013 0 commentaire

Vu sur un emballage de maté.

Visiblement, Anglais, Espagnols et Néerlandais étaient payés au mot source et pris par le temps (« Comment ça pas d’eau bouillante ? Ils nous cassent les pieds, les bouffeurs de grenouilles, avec leurs instructions gastronomiques à la noix! »). L’Allemand, par contre, devait facturer au nombre de signes cible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *