Chronique d’une renaissance #4 – Les réseaux sociaux

29 septembre 2013 0 commentaire

Outre Twitter, la refonte de mon existence en ligne passait également par les autres réseaux sociaux : Viadeo, LinkedIn ou encore Instagram et Facebook.

Ceux qui suivent NJATB depuis sa naissance (en 2008) se souviennent peut-être que j’ai tenté d’animer une page Facebook professionnelle. L’expérience a tourné court, faute de temps. Premièrement, gérer un nouveau réseau était trop chronophage et je ne tenais pas à en faire un simple relais des informations publiées sur le blog ou Twitter. Deuxièmement, je dois admettre que les abonnés étaient peu nombreux. Et dernièrement, je tenais à ce Facebook reste dans la sphère des relations privées. J’ai donc fini par fermer cette page au bout d’une petite année.

Ce qui nous amène aux réseaux professionnels que sont Viadeo et LinkedIn. Je me suis inscrit sur ces sites avant même de commencer mon activité professionnelle et j’ai toujours pris soin de mettre à jour mes informations plus ou moins régulièrement. Mais je ne consultais que rarement ces pages, sans compter que les deux sites ont connu de grands changements ces dernières années.

En parallèle de la refonte du site, j’ai donc entrepris d’uniformiser ma présence sur le web en créant des profils similaires sur LinkedIn et Viadeo (ne vous précipitez pas pour comparer, c’est encore du work in progress). Cela peut sembler redondant d’utiliser deux sites aussi semblables, mais les utilisateurs ne sont pas forcément les mêmes, LinkedIn ayant une portée plus internationale et Viadeo étant davantage centré sur la France.

J’ai également fait un grand tri dans mes relations, puisque j’avais pris la mauvaise habitude d’accepter toutes les demandes, même de personnes qui m’étaient totalement inconnues (comme sur Twitter). J’ai donc gardé les contacts des personnes que j’avais déjà rencontrées ou côtoyées uniquement. De la sorte, mon réseau est plus clair et structuré, j’accède plus rapidement aux informations que je recherche et mon message est plus pertinent.

Enfin, sur une suggestion de Lise Halluin, j’ai créé un compte Instagram (au nom de njatb), ce fameux site permettant de partager à la volée des photos auxquelles on peut appliquer des effets basiques. Pourquoi se lancer dans un nouveau réseau ? N’est-ce pas disperser ses forces comme jadis avec Facebook ? Ceux qui me suivent sur Twitter ont sans doute remarqué qu’il m’arrive de partager régulièrement des photos. Instagram me permet de toutes les regrouper en un même endroit et de les afficher dans une visionneuse sur mon site. Qui plus est, le partage vers Twitter est automatisé. Bien sûr, la pérennité de ce compte sera soumise aux interactions qui en ressortiront.

Mais alors, que trouverez-vous sur ma page Instagram ? Des erreurs de traductions prises à la volée dans la rue, des photes d’ortograf sur les ardoises des restaurants, mes dernières traductions publiées ou d’autres photos du quotidien d’un traducteur.

Vous connaissez maintenant mes secrets pour reprendre en main ma présence web. Quels sont les vôtres ?

Retrouvez tous les épisodes de la saga :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *