La facture en traduction

13 juin 2011 12 commentaires

Pour commencer cette nouvelle semaine du bon pied, comme promis, voici un nouvel épisode de la saga sur les outils du traducteur. Après avoir vu comment et pourquoi faire un devis en traduction, je vais donc vous parler des factures. Si le pourquoi semble évident, le comment est plus mystérieux.

N’oubliez pas que ces informations concernent le marché français uniquement.

La Chambre de commerce et d’industrie de Lyon propose un document très complet sur la facture, définie comme « un document de nature comptable établi par l’entreprise commerciale pour constater les conditions d’achat et de vente de produits, denrées, marchandises ou services rendus ».

La liste de mentions obligatoires étant assez longue, je ne vais pas la copier ici, mais je vous renvoie au document en question.

Un point qui me tient à cœur : le délai de paiement. La loi de modernisation de l’économie du 4 août 2008 instaure un délai de paiement limité à 45 jours fin de mois ou 60 jours à compter de la date d’émission de la facture. Mais rien ne vous empêche de réduire ce paiement, notamment dans vos CGV, à 30 jours par exemple.

Petites précisions terminologiques : l’expression « 30 jours fin de mois » signifie que l’on compte 30 jours, puis on se place à la fin du mois (exemple : je fais ma facture le 10 juin, j’ajoute 30 jours, soit le 10 juillet, et je saute à la fin du mois : la facture est donc à régler le 31 juillet au plus tard). L’expression « 60 jours à compter de la date d’émission » signifie tout simplement 60 jours calendaires : une facture émise le 10 juin est à régler le 10 août.

Pour ma part, j’ai ajouté sur mes factures que tout retard de paiement était susceptible d’être pénalisé à hauteur de 15% du montant de la facture. La loi citée ci-dessus indique quant à elle que « le taux d’intérêt minimal des pénalités de retard sera porté à 3 fois le taux d’intérêt légal ».

Les autoentrepreneurs, qui ne sont pas assujettis à la TVA, ont deux autres mentions obligatoires :

– À côté du montant total à payer : TVA non applicable, art.293-B du CGI

– À côté de votre numéro SIRET et code APE : Dispensé d’immatriculation en application de l’article L123-1-1 du code de commerce ou en application du V de l’article 10 de la loi n° 96-603 du 5 juillet 1996 relative au développement du commerce et de l’artisanat

Et comme je suis un Bisounours, voici un modèle de facture que vous pourrez adapter et utiliser à votre convenance. Pour la petite histoire, je le fais sous un tableur pour me faciliter les calculs, mais sous Word, ça fonctionne tout aussi bien. Ah et tant que j’y pense : enregistrez vos factures en PDF avant de les envoyer, ça évitera des soucis.

Modèle de facture

12 réflexions au sujet de « La facture en traduction »

  1. Cindy

    Mille fois merci pour tous ces conseils pratiques ! C’est très rassurant quand on envisage de s’installer en freelance 🙂

    Répondre
  2. Maéva

    Merci pour ces informations, notamment au sujet de la deuxième mention obligatoire pour les auto-entrepreneurs. J’utilise personnellement l’outil de facturation de PROZ qui est disponible pour toutes les personnes qui y sont abonnées à l’année. Très pratique !

    Répondre
  3. Samba

    Super !

    Je viens de me lancer comme auto-entrepreneur au sortir de mes études, et voilà que je tombe sur ce fabuleux site ! Et en plus, je suis moi-même traducteur en anglais et italien ! Comme par hasard ! Parce que je ne sais pas si ce n’est qu’une impression mais, d’après mes quelques expériences en matière de rencontres entre traducteurs (via des stages SFT notamment), les traducteurs d’italien ne sont semble-t-il pas légion…

    Bref, je trouve énormément de précieux conseils ici et je vous en remercie.

    Pierrick

    Répondre
    1. Laurent Auteur de l’article

      Merci! Content que ce site puisse être utile, je suis passé par là et c’est pour cela que je tiens à partager mon expérience. A ce propos, si tu as des questions sur certains aspects de notre travail qui pourraient faire l’objet d’un message sur ce blog, n’hésite pas à me le faire savoir!
      Quand aux traducteurs italiens, il y a en a quand même un certain nombre (certes moins qu’en espagnol ou allemand) et le travail est malheureusement assez rare (en tout cas si l’on cherche à être correctement rémunéré)

      Bonne continuation!

      Répondre
  4. FALIGANT Teodora

    Bonsoir, Laurent!

    Bravo pour votre site, merci pour le modèle de facture et pour les explications!
    Gardons le contact!

    J’aimerais avoir un avis sur vos études, quel souvenir vous en avez gardé?

    Traducteurs de tous les pays, unissez-vous!

    Teodora (roumain et moldave)

    Répondre
  5. Lecourt Murielle

    Bonsoir,

    merci infiniment pour tous ces renseignements très intéressants – y compris le modèle de facture.
    Vous m’avez appris beaucoup de choses.

    J’ ai commencé mon activité en tant que traductrice indépendante le 01/09/2012 et je ne savais pas tout ça.

    Merci encore.

    Cordialement,

    Murielle.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *