Quand le football s’essaye à la poésie

11 mai 2012 2 commentaires

…ça ne marche pas toujours.

Le club de football de l’Olympique de Marseille a donc dévoilé son nouveau maillot pour la saison prochaine. Outre la faute de goût, le quotidien La Provence a également décelé… une faute d’orthographe. Ce ne sont pourtant pas les textes qui abondent sur les maillots. Mais quand on veut faire des vers, on risque de devenir verts ; les ciel et blanc de l’OM s’en souviendront.

« Nos cœurs sont oranges« . Oui, mais non. Nos cœurs ne sont qu’orange.

Profitons-en pour revoir un petit point de grammaire, parce que les goûts et les couleurs, ça ne s’accorde pas toujours. Et le pluriel des couleurs peut être un vrai casse-tête.

La règle générale affirme que « l’adjectif de couleur utilisé seul suit la règle générale des adjectifs et s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il qualifie », nous rappelle le Guide d’Antidote. Soit. On dira donc « De jolies fleurs bleues se cachent sous ces feuilles vertes. »

La où ça se gatte, ce sont les cas particuliers. Les adjectifs deviennent alors invariables. Voici les différents cas :

  • le mot couleur est suivi d’un nom : « ses yeux couleur noisette ».
  • la couleur dérive d’un nom : « les tulipes citron« , « les pivoines framboise« . Et bien sûr : « les cœurs orange« . Et oui, on sous-entend le mot « couleur » (les cœurs couleur orange), ce qui nous ramène à la règle précédente.
  • deux couleurs combinées : « des yeux bleu-vert« , « une chevelure brun-noir« . Notons que le trait d’union n’est pas obligatoire.
  • une couleur avec un mot apposé  : « des pousses vert pomme ou vert tendre« . On sous-entend le nom commun.

Mais il y a aussi des situations plus complexes, où notre adjectif peut être tantôt invariable, tantôt accordé :

  • une couleur et un complément introduit par de :
    • Invariable s’il s’agit d’une véritable couleur : « une voiture jaune d’or« , « une veste bleu de nuit« .
    • Accordé dans le cas contraire : « Elle était verte de peur« , car vert n’est pas une couleur particulière, juste une image.
  • des couleurs coordonnées, unies par et :
    • Invariable si l’objet contient toutes les couleurs : « Sur le voilier, toutes les femmes devaient porter des robes bleu et blanc » (les robes sont bicolores).
    • Accordé si c’est l’une ou l’autre couleur seulement : « Sur le voilier, toutes les femmes devaient porter des robes bleues et blanches » (certaines robes sont bleues, d’autres blanches).
    • Invariable encore s’il n’existe qu’un exemplaire pour chaque couleur : « Trois robes bleue, blanche et rouge » (une de chaque couleur).

Vous vous faisiez avoir comme un bleu ? Pas de quoi rougir, il y a de quoi s’emmêler les pinceaux !

2 réflexions au sujet de « Quand le football s’essaye à la poésie »

  1. PEF Web-Mister

    Clicking the link didn’t work for me, I’m afraid. It seems one must use the toolbar up top, changing the language from « English » to « Français » (French) in order to read the full article. Merci bien!

    Répondre
    1. Laurent Auteur de l’article

      This is weird… The link to the French article is correct, but there seems to be some kind of redirection. Can’t figure out why, but you gave the solution anyway, thanks.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *