Objets traduisant non identifiés

6 mai 2009 2 commentaires

Qui a dit que les traducteurs manquaient d’humour ? Comme probablement tous les corps de métiers, la traduction aussi fait l’objet de blagues d’initiés, réservés aux seuls traducteurs et/ou interprètes. Des blagues qui nous font passer pour des OBNI aux yeux des simples mortels.

Qu’il s’agisse de déclinaisons de blagues célèbres ou de créations ex nihilo, impossible de ne pas esquisser un sourire lorsqu’on les rencontre. Morceaux choisis.

Combien de traducteurs faut-il pour changer une ampoule ?
-Ça dépend du contexte !

Translator gets 400 words to translate.
Client : How long will it take?
Translator : About a week.
Client : A whole week for just 400 words? God created the world in 6 days.
Translator : Then just take a look at this world and afterwards take a look at my translation.

Notez par ailleurs comme les blagues peuvent représenter un parfait exemple d’intraduisibilité :

A translator takes her cat to the vet who asks: « have you any other cats? »
She replies: « Loads, Trados, Wordfast, OmegaT… »

Vous aurez bien compris que CAT signifie non seulement l’animal poilu, mais aussi et surtout « computer-aided translation« . Il me semble dès lors assez difficile de retranscrire le comique en français (« Un traducteur emmène son animal tropical Tao chez le véto… » mouais).
D’autres préfèrent chasser leurs démons en chanson, comme Sharon Neeman. Bien sûr, les paroles passent avant la musique (vous pourrez les trouver ici).


J’aimerais également partager avec vous un véritable coup de cœur, découvert grâce à l’Observatoire de la traduction. Pour un amateur de BD (et de blogs BD) tel que moi, je crois bien qu’il s’agit là du blog ultime :

Lena & Mox: Women

Ça se passe sur le site de Mox, avec une petite dizaine de vignettes à découvrir !