La crise a bon dos

2 juillet 2009 6 commentaires

Voici la copie d’un mail que j’ai reçu aujourd’hui :

I am writing to you about your rate for translation work. As you may be aware, the rates we charge our clients vary depending on various factors including the client’s budget and the nature of the project. This means that we are not always able to afford the rate you gave on your registration form. While this is not too much of a problem at the moment as we are able to negotiate with you directly on pricing on a project by project basis, projects will increasingly be assigned and managed by external language experts who will not be authorised to negotiate rates with individual suppliers. The result of this is that in instances where your standard rate is too high for the project in question, you will not be contacted about the project. In order to maximise your chances of being offered work we would like to give you the opportunity to stipulate a minimum rate in addition to your standard rate.

We will be banding projects from A to E according to how much we are charging the client, and for each band there will be a maximum rate that we would be able to pay the translator. The rate you gave on your registration form is £75 per 1000 words. Under our new price banding system we would not be able to afford this rate for any projects, and we would only exceptionally bypass our new project management system in order to negotiate with suppliers charging a higher rate. If you would like to increase your chances of being offered translation work I would encourage you to specify a minimum rate. Below is a table indicating the maximum rates we would be able to pay for projects falling into any of the five bands.

Band

Maximum rate for translator (£ per 1000 source words)

A

35

B

40

C

50

D

55

E

60

Pour ceux qui ne parlent pas anglais, cette société indique tout simplement que mon tarif (moins de 0,09 € par mot) est bien trop élevé pour eux et qu’ils ne pourront pas me proposer de travail à plus 60 £ pour 1000 mots (0,07 € par mot). Avec une notation digne de la consommation énergétique d’une machine à laver, il semble encore une fois que le traducteur ne soit qu’une machine (rappelons-nous de cet excellent strip de Mox).

Je me trompe, ou la traduction et l’interprétation sont les seuls métiers où le client fixe le prix (plafond, qui plus est) qu’il souhaite payer ? Pour nous en convaincre, voici une petite vidéo fiction qui devrait en inspirer plus d’un :

6 réflexions au sujet de « La crise a bon dos »

  1. Isabelle

    Faut pas oublier qu'il y a des pays où tout fonctionne vraiment comme ça… question de culture encore une fois 🙂
    Mais bon, ça m'a bien fait rire quand même… ça donne envie de renvoyer cette vidéo en réponse à certains mails !!

  2. Dan

    Hey! C'est quasiment une enchère hollandaise inversée, non? Un peu limite comme manière de faire du business!!
    @+

  3. Laure

    Eh ben… j'aime bien : "in order to maximise your chances, we would like to give you the opportunity", genre ils sont trop sympas de te demander de baisser tes tarifs. Et "stipulate a minimum rate in addition to your standard rate", c'est pas mal non plus. Donnez une fourchette, qu'on puisse retenir uniquement le chiffre bas !!
    Bon courage en tous cas…

  4. Laurent

    Dans ma réponse, je me suis contenté de dire mon tarif était déjà inférieur à ce que je pratique généralement en concluant:

    "Translators do not work for beers. Quality has a cost."

    Bizarrement, je n'ai pas reçu de réponse…

  5. Anonymous

    Arf, et ben j'en lis quasiment tous les jours des dans le genre…la dernière en date c'était ca :
    "Bonjour , Merci beaucoup pour votre temps et pour l'intérêt que vous avez porté à mon projet. votre traduction est parfaite mais trop chère pour moi pour le moment (0,045$ contre 0,02$) Pour ces raisons j'ai du choisir un autre traducteur (il ne le sait d'ailleurs toujours pas) Je vais cependant, dans les semaines à venir, poster un autre projet, il nous sera donc peu-être possible de travailler ensemble dans un avenir très proche. Cordialement,"
    Je m'amuse assez à décrypter les messages subliminaux contenus dans ce genre de réponse….
    Vu le tarif, exhorbitant n'est-ce pas, que je lui ai proposé au monsieur, je lui ai bien fait comprendre que je l'oubliais et qu'il m'oublie aussi…

Les commentaires sont fermés.